Indemnisation du préjudice corporel des victimes d’accidents

8. Revenir en aggravation

Lorsque l’état de santé d’une victime déjà indemnisée s’aggrave par rapport aux conclusions du dernier rapport d’expertise médicale, elle peut demander à revenir en aggravation. La réouverture de son dossier de recours peut donc être demandée par toute victime, à l’appui d’un Certificat Médical d’Aggravation avec Séquelles.

Elle doit passer une nouvelle expertise médicale afin que les experts puissent juger de l’évolution négative de ses séquelles depuis la consolidation de ses blessures. A savoir qu’une victime peut revenir en aggravation non seulement plusieurs années après l’indemnisation de son dossier d’accident, mais aussi, plusieurs fois dans sa vie, si nécessaire.

D’où, l’importance de conserver toute sa vie son dossier médical en entier : certificat médical initial, comptes rendus opératoire, résultats de tout examen complémentaire ou de biologie, prescriptions médicales, radiographies, scanners, IRM, comptes rendus d’hospitalisation…

La révision du taux d’IPP, Incapacité Permanente Partielle, sera motivée par une aggravation des séquelles en rapport avec l’accident, mais sans nécessité de soins actifs ou d’arrêts de travail.

Ainsi, il sera possible d’obtenir une réactualisation financière de votre situation correspondant, par exemple, à l’augmentation des heures d’intervention d’une tierce personne pour l’aide à domicile, de nouvelle Souffrances Endurées du fait d’une nouvelle opération.

Et pour mener à bien une telle demande auprès des assureurs, il est fondamental de s’adjoindre le concours d’un avocat spécialisé, sans l’intervention duquel, les demandes en aggravation ont peu de chances d’aboutir. Appelez-nous au 09.67.43.73.24 pour obtenir les conseils de nos experts.

.
 Vous voulez en savoir plus ?
Recevez par email notre guide pour mieux comprendre l’évaluation de votre préjudice !
.
.