(précédent : 2. Traumatisme crânien)

.

Séquelles imputables à l’accident et indemnisation des préjudices

3. Préjudice corporel des victimes de brûlures

Si vous avez été gravement brûlé au point que vos séquelles ont un retentissement sur tous les niveaux de votre vie, alors il est essentiel de demander réparation pour ces préjudices qui ont fait basculer votre quotidien et votre avenir. Dans ce cas, bien sûr, les experts d’Indemnisation Préjudice sont là pour vous aider à organiser votre recours en vous guidant dans les procédures. Vous, devrez être concentrés sur votre réparation physique. Son état de santé est la première chose à laquelle une victime est confrontée.

Et, plus la gravité des séquelles demandent du travail pour guérir, plus le professionnalisme d’experts juridiques qui mène en parallèle le montage du dossier d’indemnisation est précieux et libérateur pour la victime.

Dans cet exemple précis de brûlures par accident, la maîtrise du droit est d’autant plus efficace lorsqu’il s’agit d’un incendie dans votre habitation. Notamment si vos papiers sont détruits. Documents administratifs utiles pour couvrir tous les frais inhérents à votre état de santé, les bilans médicaux, de santé, radio et autres existences d’opérations. Des preuves, aussi, concernant vos loisirs et vos habitudes de vie. Des documents attestant de la matérialité des faits et de la relation établie entre accident et séquelles.

A prendre en compte également avec attention : l’impact à long terme de telles blessures et, notamment, de leur réparation esthétique.

Si vous avez subi un traitement de longue durée ou êtes encore en soin, si vous avez à plusieurs reprises été hospitalisé, si vos séjours comme patient se sont étendus sur de longues périodes, si vous devez régulièrement être l’objet de soins, si vous n’avez pas pu reprendre votre activité professionnelle : vous êtes victimes de graves conséquences de vos brûlures et votre indemnisation doit couvrir tous vos préjudices.

Quelques exemples de postes de préjudice à réclamer :

– Compensation financière des heures de tierce personne que vos proches ont consacré à vos soins, et calcul pour l’avenir, s’ils veulent continuer à tenir ce rôle dans votre futur
– Couverture de toute perte de revenus professionnels futurs
– Souffrances endurées
– Préjudice esthétique
– Compensation des effets négatifs sur l’évolution de votre carrière professionnelle ou de votre cursus scolaire ou universitaire. Exemples. Votre accident et les suites de vos brûlures vous ont empêchés de postuler, vous ont privés d’une promotion, ou fait rater une année à l’Université
– Financement des adaptations nécessaires à votre nouvelle vie quotidienne et à l’aménagement de votre habitat
– Couverture de l’impact sur vos activités de loisirs et de vos activités sportives par obtention d’un préjudice d’agrément

Cependant, à partir du moment où vous avez été brûlé de manière accidentelle, soit du fait de la négligence d’une autre personne, ou simplement par l’arrivée d’un événement accidentel – court-circuit -, vous avez intérêt à prendre contact avec nos experts pour savoir exactement ce que vous devez et pouvez réclamer. Tout dépendra du degré de vos brûlures et de l’absence de faute de votre part.

3.1. Les brûlures au premier degré

Le terme brûlure au premier degré fait référence à des brûlures superficielles qui affectent seulement la première couche de la peau.

Souvent, ces brûlures ne nécessitent pas de soins médicaux très poussés mais, en fonction de leur emplacement sur le corps, elles peuvent donner lieu à un arrêt temporaire de l’activité professionnelle et à des souffrances endurées indemnisables.

Si vous avez subi des complications d’une brûlure au premier degré, nous pouvons être en mesure de vous aider à réclamer une indemnisation sur certains postes de préjudice.

3.2. Les brûlures au deuxième degré

Les brûlures au deuxième degré affectent généralement la couche de tissu située sous la couche supérieure de la peau, également connue sous le nom de derme.

Elles affectent habituellement les terminaisons nerveuses, les glandes sudoripares et les vaisseaux sanguins. C’est dire si récupérer de brûlures au deuxième degré peut être particulièrement douloureux. Il est également probable que la peau a été abîmée, nécessitant parfois une ou plusieurs greffes.

Si vous avez subi une brûlure au second degré en raison de la négligence de quelqu’un d’autre, il est essentiel de contacter un expert pour évaluer vos droits à percevoir des indemnités compensatrices.

3.3. Les brûlures au troisième degré

Les brûlures du troisième degré sont des brûlures graves. Des chaleurs soutenues et corrosives peuvent causer de graves dommages à votre corps. Récupérer d’une brûlure au troisième degré peut prendre très longtemps, et certaines victimes ne se remettent jamais complètement, privées de l’usage d’un membre ou de l’absence de sensation dans la région blessée.

Ce type de brûlure est particulièrement traumatisante, d’autant plus si elles sont visibles et doivent donner lieu à d’importantes greffes. Les impacts esthétique et psychologique sont extrêmement importants sur la vie sociale et professionnelle.

3.4. Les brûlures au quatrième degré

Moins fréquentes que les brûlures au troisième degré, les brûlures du quatrième degré causent des dommages irréparables. Au pire, le décès de la victime. Et, généralement des dommages importants sur toutes les parties du corps qui peuvent s’aggraver, notamment en amputation.

Les causes les plus fréquentes de graves blessures par brûlures sont les accidents dans un lieu public ou sur le lieu de travail – tuyaux chauds, exposition à des produits chimiques -, et les accidents de voiture et de moto.

Si vous ou un être cher avez été victime de brûlure au quatrième degré vous laissant gravement handicapé, votre indemnisation est vitale pour votre avenir.
Le pronostic vital de ces victimes étant engagé pendant un temps indéterminé, les médecins sont réservés et peu enclins à se prononcer sur l’Incapacité Permanente Partielle. Et lorsqu’un être proche succombe à ses brûlures, ses ayants-droit peuvent intenter un recours.

Téléphonez d’urgence à nos experts : de tels recours doivent être menés dans les règles de l’art pour ne pas passer à côté des indemnités permettant de se composer une nouvelle vie malgré un handicap permanent.

Calcul indemnisation : un pictogramme

.

 Vous voulez en savoir plus ?
Recevez par email notre guide pour mieux comprendre l’évaluation de votre préjudice !
.
.

(suivant : 4. Traumatismes des bras et des jambes)