(précédent : 1. Une victime Des experts)

.

Des experts à l’écoute des victimes

2. Un haut niveau d’expertise

2.1. Un interlocuteur dédié en charge de votre dossier

Compte tenu du traumatisme subi, la victime ou sa famille n’est pas toujours en condition psychologique pour demander des réparations financières et effectuer les démarches administratives. Leur préoccupation principale est de lancer des démarches « prioritaires » afin de s’adapter aux nouvelles contraintes du quotidien.

C’est pourquoi un interlocuteur dédié « Indemnisation Préjudice » sera en charge de la réalisation des démarches administratives en sollicitant le moins possible la victime.

2.2. Traitement rapide et obtention de provisions

Aujourd’hui, la majorité des victimes accepte la proposition d’indemnisation sans négocier. Elles ont la plupart du temps des dépenses urgentes liées à leur nouvelle vie. Elles n’ont pas toujours conscience que la somme proposée pourrait être plus élevée. Elles veulent en finir avec l’accident et sa procédure pour passer à l’après accident.

C’est pourquoi, Indemnisation Préjudice s’engage à traiter chaque dossier dans un délai court, quelle que soit sa complexité. Les différents experts ont la capacité à débloquer des fonds pour obtenir des provisions – avances sur l’indemnisation finale obtenues avant la date de consolidation –, ce qui permet aux victimes de souffler un peu et de ne pas en être réduites à signer pour faire face à leurs impératifs financiers.

2.3. Notre approche sur mesure

Le contexte de l’accident est spécifique à plusieurs niveaux. C’est pourquoi nous avons besoin de détails précis pour constituer un dossier :

  • Les circonstances de l’accident
  • La nature des préjudices subis
  • Les garanties souscrites auprès d’assureur personnel
  • Votre contexte professionnel et votre âge…

Chaque dossier est qualifié afin d’identifier les experts nécessaires et le cadre de leurs interventions.

Exemple 1: si dans un accident de circulation, les circonstances ne sont pas suffisamment explicites au vu du procès-verbal de gendarmerie, nous vous proposons de faire intervenir notre expert en accidentologie.

Exemple 2 : Si le préjudice professionnel risque d’être difficile à évaluer, nous faisons appel à un expert financier. Une approche sur mesure qui correspond bien aux spécificités de ce Droit et à la diversité des cas d’indemnisation.

.

 Vous voulez en savoir plus ?
Recevez par email notre guide pour mieux comprendre l’évaluation de votre préjudice !
.
.

(suivant : 3. Indépendance vis-à-vis des assureurs)